Train jaune des Pyrénées Orientales (Catalogne)

Le train jaune, vers les sommets des Pyrénées-Orientales depuis la Méditerranée

D’une longueur de 63 kilomètres le Train Jaune parcourt les Pyrénées catalanes et dessert 21 gares au fil de la vallée de la Têt jusqu’en Cerdagne, à proximité de la Catalogne espagnole.

Cette ligne ligne ferroviaire est unique de part son tracé qui serpentent depuis Villefranche-de-Conflent au pied du massif du Canigou vers le plateau pyrénéen de la Cerdagne en contournant l’enclave de Llivia jusqu’à la frontière de l’Espagne.

Cette ligne dont la construction aura duré 8 ans, de 1903 à 1911, est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO avec le titre de chemin de fer de Cerdagne. Il faudra attendre 1927 pour la dernière tranche de la ligne vers le village de Latour-de-Carol.

Zoom sur le Train Jaune de Cerdagne

Paré de jaune et de rouge, les couleurs sang et or du blason de la Catalogne, le petit Train Jaune de son surnom est devenu une des lignes les plus célèbres de la France touristique, à l’instar du train de la côte bleue au départ de Marseille.

Particularité de cette ligne ferroviaire de Cerdagne, sa locomotive et ses wagons uniques adaptés au relief avec une vitesse moyenne de 30 kilomètres à l’heure, et même une rame découverte pour une vue unique sur le paysage et en plein air !



Autre spécificité, son dénivelé qui varie de 415 mètres d’altitude à Villefranche-de-Conflent jusqu’à 1592 mètres à la gare de Bolquère-Eyne.

Présentation en vidéo

Niché au sommet des Pyrénées françaises, le train jaune offre un spectacle exceptionnel. S’enroulant sur le flanc de la montagne, de Villefranche-de-Conflent au plateau du Cerdan, puis à Latour-de-Carol à la frontière espagnole, il offre aux passagers une vue imprenable sur la chaîne de montagnes du Sud-Ouest.

AFP TV

Au départ, Villefranche-de-Conflent

Pour prendre le train jaune, il faut vous rendre à la gare SNCF de Villefranche-de-Conflent/Vernet-les-Bains, point de départ de cette ligne de chemin de fer vers les Pyrénées.

Vous pouvez vous y rendre en voiture, via la route nationale 116, ou plus simplement en train, avec la ligne TER LIO en provenance de Perpignan.

Avec un démarrage en douceur pour sortir du village, la ligne suit la vallée du fleuve de la Têt jusqu’au plateau de Cerdagne dans les Pyrénées à travers le massif du célèbre mont Canigou.



Le Train jaune au dessus de la vallée de la Têt

21 gares au fil de la vallée de la Têt

De Villefranche à Latour-de-Carol, vingt-et-un point d’arrêts et gares parsèment la ligne de chemin de fer de Cerdagne, initialement dédié au désenclavement de l’arrière pays roussillonnais.

Aux deux extrémités, une liaison avec les réseaux ferroviaires français, la SNCF vers Perpignan à Villefranche, et espagnole, la RENFE à Latour-de-Carol vers Puigcerdà, Ripoll et Barcelone.

Vous pouvez faire arrêter le train à la gare de votre choix, il suffit de le signaler au conducteur ou de vous manifester avec la main lors de son passage à un arrêt !

Les gares de la ligne du train jaune

Des espaces naturels uniques

Train panoramique par excellence, le canari comme il est parfois appelé, long à mi-hauteur de pentes la vallée de la Têt, traverse le Parc naturel régional des Pyrénées Catalanes et le massif du Canigou, classé Grand Site Occitanie.

Le train jaune côtoie aussi les pieds du Cambre d’Aze, du Carlit, du Puigmal, tous trois également sommets du département des Pyrénées-Orientales, avec sur le plateau de Cerdagne, une vue par temps dégagé sur le massif montagneux de le Serra del Cadi en Catalogne d’Espagne.



Le train jaune : viaduc de Séjourné (source Wikimédia)
Viaduc de Séjourné

Une somme d’ouvrages d’arts

Prouesse technique réalisée il y plus de 100 ans, cette ligne est parsemée de 650 ouvrages d’art de différentes envergures, avec notamment 19 tunnels, dont celui de Planes long de 337 mètres, et deux ponts splendides que sont le viaduc Séjourné et le pont Gisclard, suspendu à 80 mètres de hauteur.
Ils sont tous deux classés aux monuments historiques.

Le train jaune : Pont Gisclard (source Wikimédia)
Pont suspendu de Gisclard

Le Train Jaune, côté pratique

Comment se rendre à la gare de Villefranche / Vernet-les-Bains point de départ ou d’arrivée du Train Jaune ?

En voiture, par la route

Depuis Perpignan, par la RN 116 :

En train

Depuis Perpignan

Pour vous rendre au départ du canari à la gare de Villefranche-de-Conflent en train, vous pouvez utiliser la ligne SNCF TER LIO depuis Perpignan. Consultez la fiche horaire :

Lien web

Les horaires du Train Jaune

Le train jaune dessert quotidiennement les gares le long du parcours avec une période de circulation plus importante durant la période estivale.



Pour en savoir, consulter la fiche horaire du chemin de fer de Cerdagne :

Lien web
  • Le parcours du Train Jaune en carte :

Réservez votre billet ?

Vous pouvez acheter votre billet pour le train jaune directement en ligne via :

Randonnée dans la vallée de la Têt

Cette ligne ferroviaire, avec la fréquence de ses arrêts, est idéal pour découvrir la vallée de la Têt, le massif du Canigou, le parc naturel des pyrénées catalanes et le plateau de Cerdagne.

De nombreuses randonnées, à pied, en vélo ou en VTT sont possibles au fil de la vallée depuis l’une des gares ou des points d’arrêts.

Pour vous guider au fil de la ligne de chemin de fer et de la vallée de la Têt depuis la gare de Villefranche jusqu’à la-Tour-de-Carol, retrouvez les cartes IGN de randonnée du Massif du Canigou, Bourg-Madame / Carlit – Puymorens et Font-Romeu / Capcir :



Carte IGN : Massif du Canigou
Carte IGN : Bourg-Madame, Carlit, Puymorens
Carte IGN Font-Romeu, Capcir

Voir aussi

Webzine+