Alerte nucléaire, PPI et comprimés d’iode

En France, les sites de production et de recherche nucléaires sont nombreux.
Afin de mieux protéger les populations à proximité de ces centrales dans un rayon de 20 kilomètres, il existe un plan particulier d’intervention (PPI) en cas d’alerte nucléaire incluant la distribution de comprimé d’iode.

Nucléaire en France

La France compte à ce jour 58 réacteurs nucléaires répartis sur 19 centrales nucléaires. A cela s’ajouter également les 8 réacteurs de recherche et les 13 réacteurs militaires présents sur les sous-marins et porte-avion français.

Carte des centrales

Cartographie des centrales nucléaires en France par département :

Centrales nucléaires  en France et comprimé d'iode
Centrales nucléaires en France

Le PPI c’est quoi ?

PPI pour plan particulier d’intervention.
Ce sont des actions spécifiques qui sont conseillées et organisées, comme par exemple la mise à l’abri, l’évacuation ou la prise d’iode, pour la protection des personnes dans les zones concernées. L’alerte est déclenchée en cas d’accident nucléaire et de risque de rejets radioactifs.

6 réflexes en cas d’alerte nucléaire

Les comprimés d’iode

L’iodure de potassium, également nommé iode stable, permet de se protéger contre les rejets d’iode radioactif.

Lors d’un accident nucléaire, de l’iode radioactif est rejeté dans l’atmosphère qui, si il est respiré ou avalé, se fixe sur la glande thyroïde avec notamment des risques de cancer.

La prise d’iode permet de prévenir ce risque de danger pour la santé en évitant ou en limitant la fixation de la radioactivité, en complément de la mise à l’abri et de l’évacuation, toujours selon les consignes des autorités compétentes.

A noter que la distribution d’iode dans les zones PPI est préventive et qu’à ce jour, aucune utilisation n’a été conseillé par les pouvoirs publics, y compris pendant la catastrophe de Tchernobyl.

Posologie en cas d’alerte

La dose d’iode stable doit être prise uniquement et immédiatement à la demande de la préfecture, en s’informant via la radio, la télévision ou internet, et en respectant la posologie suivante :

  • À partir de 12 ans, 2 comprimés d’iode soit 130 milligrammes
  • Enfants de 3 à 12 ans, 1 comprimé d’iode soit 65 milligrammes
  • Enfants de 1 mois à 3 ans, ½ comprimé d’iode soit 15 milligrammes.

Webzine+