Nicksen ou l’art de ne rien faire

Vous avez dit nicksen ?
Mot d’origine hollandaise signifiant littéralement ne rien faire, l’idée du nicksen est de prendre du temps pour faire quelque chose sans intérêt apparent, se laisser aller…

Ni méditation, ni procrastination, l’esprit du nicksen s’apparente plutôt au besoin, souvent nier, de se laisser aller, à la nécessité de se relaxer, sans but précis.

Nicksen, le contre-courant

N’avez-vous pas remarqué cette tendance omniprésente à l’occupationnel permanent
Ne croisez-vous pas une majorité de personnes dont l’importance semble proportionnelle à leur taux d’occupation quotidienne ?
Et vous, quand avez-vous pris du temps pour ne rien faire récemment ?

Contrairement aux croyances, la génération »millennials », celle qui est née avec les outils numériques, travaillent, s’activent en permanence, d’une manière ou d’une autre, avec en toile de fond une connexion omniprésente aux outils numériques.
C’est la génération burnout comme le décrit à la perfection Anne Helen Petersen, avec un épuisement latent et une impression réelle de ne jamais arrêté tout au lond de la journée, du travail aux tâches quotidiennes en passant par les obligations administratives ou la planification de sa vie…

Le quotidien est devenu une succession de tâches sans fin, qui s’égrène jusque dans la gestion de sa détente, que ce soit par le yoga, le jogging ou encore l’alimentation avec encore et toujours des objectifs à atteindre.

Le nicksen s’inscrit comme un sorte de concept, souvent évoqués avec d’autres termes, sans objectif, avec pour seul leitmotiv, ne penser à rien de précis, ne rien faire de particulier et laisser son esprit rechercher sa propre stimulation dans l’inaction.

Regarder par la fenêtre, baguenauder chez soi, se promener sans but dans un parc, ne rien faire d’utilitaire…
Peu importe ce que vous faites, et surtout ce que vous ne faites pas, l’essentiel et de se laisser aller, d’apaiser votre mental sans être connecté à quoi que ce soit : et ne vous y méprenez pas, ce que certains pourraient nommer la paresse est une véritable compétence qui est un outil déterminant de votre bien-être moral !

Quelques pistes pour pratiquer le nicksen

Ne rien attendre un état de calme, de tranquillité d’esprit sans rien faire de particulier n’est pas si simple qu’il y parait pour beaucoup d’entre nous.
Quelques minutes ou une journée entière, ce qui importe c’est de lâcher prise pour retrouver un peu de paix dans votre esprit et sortir un instant de votre rythme harassant et de son emprise quotidienne.

Ne rien faire, avec motivation

Dans une journée, il y a forcément des baisses de productivité, que vous soyez au travail ou en vacances, c’est à ce moment là que vous pouvez commencer à apprendre le laisser aller… avec envie et détermination !

S’asseoir sur un banc, s’allonger sur votre canapé, marcher dans les rues sans but… Peu importe votre « non activité », l’essentiel et de sortir de l’utile pour laisser flâner votre esprit, sans but précis.

Vous ne faites rien ? Affirmez le !

Le quotidien est fait de nombreuses priorités mais cherchez bien, plutôt que de remplir chaque instant à tout prix, octroyez-vous des petits instant de nicksen, sans vous culpabilisez et en l’évoquant ouvertement si besoin, je ne fais rien et ça me va bien

Le surbooking permanent est juste un moyen aberrant d’affirmer un statut, avoir un agenda de ministre est une marque de fabrique… Sortez de ce piège en assumant le plaisir du laisser aller, même bref.

Prenez soin de votre vie

C’est le bonheur de l’oisiveté qu’il vous faut retrouver, condition sine qua non pour limiter le stress et mieux résister à la pression qui s’accumule au fil des années.
Alors accordez-vous du temps, des pauses, de moments de décrochage complet, c’est indispensable et ne rien faire est un art de la détente.

Beaucoup cherchent dans d’autres activités la réponse à cette pression permanente sous forme d’objectifs à atteindre, d’instants planifiés et autres injonctions sanitaires… le nicksen peut-être la clé, à moindre frais, pour enfin reprendre en main sans effort apparent le fil de votre vie.

Alors, prêt pour ne rien faire ? Et si vous essayiez, maintenant ?
Déconnectez tous vos appareils, laissez-vous aller sur un canapé, au fil d’une rue calme, dans une forêt, face à une fenêtre, peu importe, respirez et ne pensez à rien…

Webzine+

  • Cet été, passez au nicksen, Wedemain
  • L’argument pour ne rien faire, NYT
  • Niksen, un style de vie néerlandais, Time