Vers la fin de la voiture individuelle ?

La fin de la voiture individuelle dont nous sommes majoritairement propriétaire et roulant au diesel ou à l’essence, c’est pour bientôt ?

La réalité des embouteillages et de la pollution atmosphérique, le nombre de personnes seules dans des voitures faites pour au moins 4 personnes passant des heures dans des bouchons infinis chaque jour devrait pourtant inciter à réfléchir, vite !

Encore impensable il y a quelques années et au siècle dernier, voici quelques prédictions d’hier…

Mais pour commencer, un rappel du coût des différents transports pour la collectivité (c’est à dire payés avec nos taxes et impôts 🙂 via Olivier Ramezon.

cout des transports

Fin amorcée de la voiture individuelle ?

Au début du siècle, Jérémy Rifkin, dont les dernières « prédictions » ont beaucoup fait railler la majorité de la presse et des analystes, évoqué déjà ce phénomène dans son ouvrage L’âge de l’accès :

D’ici à 25 ans, l’idée même de propriété paraîtra singulièrement limitée,
voire complètement démodée. (…) C’est de l’accès plus que de la propriété que dépendra désormais notre statut social.

 

Plus récemment en 2011, John Elkington dans The Guardian insisté sur le changement générationnel dans le rapport à l’automobile dans les pays occidentaux :

Ce qui effraie véritablement l’industrie automobile est le fait que les jeunes se mettent à envisager différemment la possession d’une voiture.
Au contraire des générations précédentes, pour lesquelles posséder une voiture était un signe d’indépendance, de succès,
les jeunes sont aujourd’hui considérablement moins enclins à posséder leur propre voiture.

 

Que ce soit dans la multiplication des services en ligne  (auto-partage, location collaborative de voiture, covoiturage en réseau…) ou dans les études et analyses récentes, une tendance lourde semblent confirmer la fin de la voiture individuelle comme rêve ultime de liberté pour les nouvelles générations :

Realty Advisors, cité dans ConsoCollaborative

De plus en plus d’études montrent que les jeunes générations ont un rapport différent à l’automobile, qui n’est plus vue comme vecteur de liberté (…) Il apparaît que les jeunes générations trouvent moins d’intérêt à la voiture, s’installer dans des villes bien desservies et adaptées aux piétons correspondant à leurs styles de vie naturels.

 

Au quotidien, les émissions de CO2, le temps perdu dans les transports et le nombre de voitures ne semblent pas confirmer cette tendance, mais les faits sont là, lentement mais surement, l’usage de la voiture évolue plus vite que l’apparence ne semble l’indiquer :

Judith Roussel, We Demain

Certes, la voiture reste le moyen de transport privilégié des Français. Mais le rythme de croissance du parc automobile, après une stagnation d’une dizaine d’années, ralentit nettement.

(…) entre 2005 et 2012, le nombre de sociétés d’autopartage publiques a été multiplié par quatre en France. Vingt-trois villes proposent aujourd’hui ce type de service. Les services de location de voitures entre particuliers se multiplient également.

 

Et demain ?

Probablement d’abord en zone dense et dans les villes, l’avenir s’annonce sans voiture indivividuelle, avec plus de piétons, de vélos et de transports en commun, et sans aucune voiture dans les villes !
C’est déjà une réalité, avec l’annonce de la ville de Hambourg en Allemagne qui souhaite devenir une veille sans voiture en 20 ans…

Article en français et revue de presse internationale à lire dans Carfree.

Plus récent, le post de Francis Pisani : La stratégie d’Oslo pour éliminer les voitures personnelles.

 

Et une ville sans voiture, ça donne quoi ?

Voici une vision en dessin de Victor Locuratolo, spécialisé notamment architecture, de la ville de Montréal au Canada :

Montréal ville sans voitures

Projection sur la base du concept de « rue agricole » adaptable à de nombreuses villes à travers le monde, avec la ré-appropriation des anciennes routes en lieu de vie (terrains de sport, lieux de promenade, culture, détente, agriculture…).

 

Envie de rêver concret ?

A lire : proposition de cité utopique sans voiture… Imaginer l’inimaginable : rues et routes sans l’automobile via carfree.

Et vous, dans votre quotidien…

Avez-vous déjà réfléchi aux trajets quotidiens que vous pourriez faire autrement, et notamment en marchant, tout simplement, sans investir un cents dans un autre moyen de transport, juste avec vos pieds ?

Et vous, êtes-vous prêt à abandonner votre voiture, à la partage ou à changer vos modes de transports actuels pour aller vers plus de vélos, de bus, de métro, de tramway ou déjà de covoiturage ?

Mais au fait, savez-vous combien vous coûte réellement votre voiture ?

Découvrez le prix réel au kilomètre (PRK) de votre véhicule année par année avec l’Argus.

Webzine+Partage de voiture

 A découvrir avec inscription gratuite : Ouicar et Drivy, services en ligne de partage de véhicules entre particuliers.